HAMA /Référendum constitutionnel : les émissions interactives suspendues pendant la campagne.

HAMA /Référendum constitutionnel : les émissions interactives suspendues pendant la campagne.

Ecrit par MEDD TV INFO

novembre 25, 2023

La campagne pour le référendum constitutionnel s’ouvre ce 25 novembre. À cet effet, la haute autorité des médias et de l’audiovisuel a fait une déclaration à son siège à l’intention des médias publics et privés du Tchad. Cette déclaration va dans le sens de restriction des programmes de médias audiovisuels. Ainsi, les médias doivent éviter de relayer les discours de haine ou les propos discriminatoires qui pourraient créer ou alimenter les tensions.

La haute autorité des médias et de l’audiovisuel travers un communiqué a suspendu toutes les émissions interactives dans les médias audiovisuels tant publics que privés. Cette décision de suspension se justifie par le fait que les médias ne disposent pas pour la plupart des cas, des ressources humaines et des moyens techniques adéquats pour assurer de telles émissions dans les règles de l’art.

 Pour le président de la Haute autorité des médias et de l’audiovisuel (HAMA) Abderrahmane Barka Doningar « les risques de propagation rapide de discours de haine pouvant engager la responsabilité de l’organe d’information concerné sont évidents dans ce cas de figure ». Tout de même, le président de la HAMA demande aux médias audiovisuels qui souhaitent organiser des débats sur la matière référendaire de le faire tout en respectant les principes d’équité, de pluralisme et d’équité.

le président de la Haute autorité des médias et de l’audiovisuel (HAMA) exhorte enfin les partis politiques et les regroupements de partis politiques qui participent à la campagne référendaire à déposer dans le délai, leur demande auprès des médias pour la couverture médiatique. Aussi, il les appelle à faire preuve de courtoisie, de respect et de responsabilité dans leurs interventions dans les médias.

Le président de la HAMA Abderrahmane Barka Doningar demande enfin aux médias de se concentrer sur la diffusion ou la publication d’informations libres, complètes et véridiques, respectueuses des règles d’éthique telles que la transparence, l’honnêteté et l’intégrité de l’information.

En dehors de cette déclaration, la Haute Autorité des Médias et de l’Audiovisuel a pris trois décisions pour mieux encadrer la couverture médiatique de la campagne référendaire. En plus de cela, une charte des médias a été élaborée. Cette charte et ces trois décisions sont inspirées par les lois qui encadrent la communication et l’information au Tchad ainsi que le code d’éthique et de déontologie du journaliste. A fait remarquer Abderamane Barka Doningar lors de son point de presse devant les médias. Pour lui, ces décisions et chartes s’imposent à tous les médias publics et privés quelle que soit leur ligne éditoriale, sont destinés à contribuer à une campagne électorale apaisée et à la tenue d’un scrutin libre, crédible et démocratique. Lors de la présentation des décisions de la HAMA devant régir la campagne référendaire, elle a demandé à tous les médias qui désirent s’engager dans la campagne d’envoyer leur grille de programme à la HAMA. Malheureusement, très peu de médias privés se sont manifestés. La HAMA les exhorte à le faire incessamment.

KMM

Vous pouvez aussi aimer …

AFRIQUE LES POINTS FORTS DU PROJET / L’OING NOUVELLE PERSEPECTIVE LANCE AU TCHAD LE PROJET MIGRATIONS MOBILITÉ – FORMATION – EMPLOI SUISSE

AFRIQUE LES POINTS FORTS DU PROJET / L’OING NOUVELLE PERSEPECTIVE LANCE AU TCHAD LE PROJET MIGRATIONS MOBILITÉ – FORMATION – EMPLOI SUISSE

𝙇𝘼 𝙃𝙀𝘼𝙇𝙏𝙃 𝙑𝘼𝙇𝙇𝙀𝙔 𝙃𝙀𝙇𝙑É𝙏𝙄𝙌𝙐𝙀 𝘼𝙐 𝘾𝙀𝙐𝙍 𝘿𝙐 𝙋𝘼𝙍𝙏𝙀𝙉𝘼𝙍𝙄𝘼𝙏 𝙈𝙄𝙂𝙍𝘼𝙏𝙊𝙄𝙍𝙀 𝙀𝙏 𝙇𝘼 𝙈𝙊𝘽𝙄𝙇𝙄𝙏É 𝘿𝙀𝙎 𝙋𝙍𝙊𝙁𝙀𝙎𝙎𝙄𝙊𝙉𝙉𝙀𝙇𝙎 𝘿𝙀 𝙎𝘼𝙉𝙏É 𝙋𝙍𝙊𝙅𝙀𝙏...

S𝐨𝐮𝐭𝐢𝐞𝐧 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐅𝐫𝐚𝐧𝐜𝐞 𝐚𝐮 𝐬𝐞𝐜𝐭𝐞𝐮𝐫 𝐩𝐫𝐢𝐯é 𝐭𝐜𝐡𝐚𝐝𝐢𝐞𝐧 𝐩𝐚𝐫 𝐥𝐚 𝐬𝐢𝐠𝐧𝐚𝐭𝐮𝐫𝐞 𝐝𝐮 𝐩𝐚𝐫𝐭𝐞𝐧𝐚𝐫𝐢𝐚𝐭 𝐞𝐧𝐭𝐫𝐞 𝐄𝐱𝐩𝐫𝐞𝐬𝐬 𝐔𝐧𝐢𝐨𝐧 𝐓𝐜𝐡𝐚𝐝 𝐞𝐭 𝐏𝐫𝐨𝐩𝐚𝐫𝐜𝐨

S𝐨𝐮𝐭𝐢𝐞𝐧 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐅𝐫𝐚𝐧𝐜𝐞 𝐚𝐮 𝐬𝐞𝐜𝐭𝐞𝐮𝐫 𝐩𝐫𝐢𝐯é 𝐭𝐜𝐡𝐚𝐝𝐢𝐞𝐧 𝐩𝐚𝐫 𝐥𝐚 𝐬𝐢𝐠𝐧𝐚𝐭𝐮𝐫𝐞 𝐝𝐮 𝐩𝐚𝐫𝐭𝐞𝐧𝐚𝐫𝐢𝐚𝐭 𝐞𝐧𝐭𝐫𝐞 𝐄𝐱𝐩𝐫𝐞𝐬𝐬 𝐔𝐧𝐢𝐨𝐧 𝐓𝐜𝐡𝐚𝐝 𝐞𝐭 𝐏𝐫𝐨𝐩𝐚𝐫𝐜𝐨

Dans la démarche de soutien de la France au secteur privé tchadien, quelques mois après la signature d’un accord de...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *