Le rideau tombe sur les travaux de la Conférence parlementaire régionale de Gassi.

Ecrit par admin

septembre 28, 2023

Pendant trois jours, Le Groupe parlementaire d’Afrique centrale du Parlement panafricain, en collaboration avec le Conseil National de Transition de la République du Tchad, a tenu, du 25 au 27 septembre 2023, à N’Djamena, en République du Tchad, une Conférence parlementaire régionale sur le thème « la gouvernance et la promotion de la ratification, la réception et la mise en œuvre des instruments juridiques de I ’Union africaine sur les valeurs partagées.

Cette conférence régionale a réuni les Membres du Groupe régional d’Afrique centrale du Parlement panafricain, les Membres du Conseil National de Transition, les représentants du Parlement de la CEMAC, les représentants du Gouvernement tchadien, les représentants de la Commission de l’Union africaine, du Secrétariat de la ZLECAF et de la Commission africaine de Droits de l’Homme et des Peuples, ainsi que les organisations tchadiennes de la Société civile.

La cérémonie de clôture a été présidée par le Président du Conseil National de Transition (CNT) Dr Haroun Kabadi en présence du Président par Intérim du Parlement Panafricain Dr Ashebir Woldegiogis GAYA, la Présidente du CAUCUS Afrique Centrale Jaynet Kabila,le Vice-Président du Parlement de la CEMAC Ali Kolotou Tchaimi et plusieurs autres personnalités.

Dans son discours de clôture, le Président du Conseil National de Transition Dr Haroun Kabadi, se dit satisfait  de la tenue de cette rencontre parlementaire qui a parmi aux participants d’aborder et de débattre autour des thèmes importants inscrits à l’ordre du jour ; En ce terme « Comme je le disais dans mon discours d’ouverture de cette session, au Tchad, nous sommes convaincus que nous devons privilégier ce genre de rencontres en ces temps particulièrement troubles de I ‘histoire du Monde, où les grandes comme les petites Nations sont traducteurs, aux différents panélistes, aux restaurateurs, aux logisticiens ainsi qu’à toutes les bonnes volontés, dont l’appui multiforme a permis la parfaite organisation de cette Conférence régionale. Qu’ils trouvent ici l’expression de notre profonde gratitude. »

Persuadé de travail fourni en un temps recours, le Président du Conseil National de Transition Dr Haroun Kabadi se félicite du travail abattu par les participants « Trois jours durant, vous avez examiné minutieusement Les préoccupations qui sont celles du Parlement Panafricain et de l’Afrique tout entière notamment. Les projets phares de l’agenda 2063 et de l’architecture africaine de la gouvernance ; l’accélération de la mise en œuvre de la Zone de Libre-Echange en Afrique (ZLECAF) ; l’accélération de la ratification du protocole de Malabo, relatif au PAP adopté en Juin 2014, et l’acte constitutif de I ‘Union africaine relatif au Parlement panafricain ; le Dialogue engagé avec les organisations de la société civile, en vue d’une meilleure contribution aux questions de la gouvernance, des Droits de I ‘Homme ; d’équité et d’égalité en genre ainsi que celles sur la paix et la sécurité dans la sous-région. Au cours de vos assises, vous avez su élever les débats, pour vous placer au-dessus des considérations réductrices, qui annihilent les efforts du Parlement Panafricain. Par vos interventions pertinentes, vous êtes parvenus après un examen minutieux, à formuler des propositions concrètes qui permettront à l’Afrique de se donner des nouvelles orientations. Les recommandations pertinentes prises à l’issue de vos travaux, constituent le fruit d’une critique sans Complaisance des approches actuelles qui ont montré, à certains endroits, leurs limites. Ces recommandations répondent à la nécessité de conformer les actions à entreprendre, aux aspirations légitimes des peuples et des gouvernements africains. Elles témoignent surtout, de la compétence et de l’efficacité de vos performances reconnues, ainsi que de vos expériences avérées. »

En effet ,pour le Président du Conseil National de Transition Dr Haroun Kabadi «  Ces recommandations confirment une fois de plus, votre détermination dans la recherche de la paix Durable en Afrique, en explorant des voies et moyens pouvant concourir à la préservation et à la Consolidation des acquis et, surtout, à la promotion de la ratification, bonne par gouvernance, la I ‘incorporation de nos textes législatives et la mise en œuvre des instruments juridiques de l’union africaine sur les valeurs partagées.»

Le but de la Conférence régionale est de réfléchir sur les progrès réalisés et les défis à surmonter concernant l’allure des Etats d’Afrique centrale sur la ratification, la réception et la mise en œuvre des instruments de |’Union africaine portant sur les valeurs partagées, en particulier le Protocole à I ‘Acte constitutif de I ‘Union africaine relatif au Parlement panafricain (Protocole de Malabo).

 A cette fin, la Conférence parlementaire régionale vise à atteindre entre autres les objectifs spécifiques de Sensibiliser et renforcer les capacités des parlementaires d’Afrique centrale à la nécessité de ratifier et d’intégrer dans leur législation nationale les principaux instruments de I’UA, aux projets phares de l’Agenda 2063 notamment « Promotion de la démocratie et de la bonne gouvernance, « Faire taire les armes en Afrique etc…Il était question aussi de renforcer la coopération avec les parlements nationaux et régionaux, ainsi que les acteurs non-étatiques, en particulier les organisations de la société civile, afin de favoriser l’appropriation, par la société civile et les citoyens ordinaires des politiques de l’UA et se promouvoir le contrôle citoyen des institutions nationales .

Les échanges et débats ont porté tour á tour sur (1) les projets-phares de l’Agenda 2063 et l’Architecture africaine de Gouvernance (AGA), (2) le rôle des Parlement nationaux, régionaux et panafricain dans I ‘accélération de la mise en œuvre de la Zone de libre-Echange continental en Afrique (ZLECAF) (3) l’accélération de la ratification du Protocole à L’acte constitutif de I ‘Union africaine relatif au Parlement panafricain, et le Dialogue avec la Société civile sur les trois questions susvisées et le Projet de cadre Juridique de la Loi-Type du Parlement panafricain sur I ‘Egalité et l’Equité en Genre.

Sur Lesquels ont débouché plusieurs recommandations à l’Union Africaine de définir un cadre harmonisé de ses projets et programmes afin de mieux coordonner les efforts déployés en faveur de la bonne gouvernance de paix et la Sécurité en Afrique ; aux parlements nationaux de prendre des initiatives législatives de contrôle et de suivi de la mise en œuvre de la ZLECAF .

MKA

Vous pouvez aussi aimer …

𝐇𝐀𝐌𝐀 𝐃𝐔 𝐓𝐂𝐇𝐀𝐃 𝐩𝐚𝐫𝐭𝐢𝐜𝐢𝐩𝐞 𝐚𝐜𝐭𝐢𝐯𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 à 𝐥𝐚 𝐂𝐨𝐧𝐟é𝐫𝐞𝐧𝐜𝐞 𝐢𝐧𝐭𝐞𝐫𝐧𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐚𝐥𝐞 « L𝐚 𝐠𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐧𝐚𝐧𝐜𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐩𝐥𝐚𝐭𝐞𝐟𝐨𝐫𝐦𝐞𝐬 𝐧𝐮𝐦é𝐫𝐢𝐪𝐮𝐞 : é𝐥𝐚𝐛𝐨𝐫𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝’𝐮𝐧 𝐟𝐨𝐫𝐮𝐦 𝐦𝐨𝐧𝐝𝐢𝐚𝐥 𝐝𝐞 𝐫é𝐬𝐞𝐚𝐮𝐱 » à 𝐃𝐮𝐛𝐫𝐨𝐯𝐧𝐢𝐤, 𝐞𝐧 𝐂𝐫𝐨𝐚𝐭𝐢𝐞.

𝐇𝐀𝐌𝐀 𝐃𝐔 𝐓𝐂𝐇𝐀𝐃 𝐩𝐚𝐫𝐭𝐢𝐜𝐢𝐩𝐞 𝐚𝐜𝐭𝐢𝐯𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 à 𝐥𝐚 𝐂𝐨𝐧𝐟é𝐫𝐞𝐧𝐜𝐞 𝐢𝐧𝐭𝐞𝐫𝐧𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐚𝐥𝐞 « L𝐚 𝐠𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐧𝐚𝐧𝐜𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐩𝐥𝐚𝐭𝐞𝐟𝐨𝐫𝐦𝐞𝐬 𝐧𝐮𝐦é𝐫𝐢𝐪𝐮𝐞 : é𝐥𝐚𝐛𝐨𝐫𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝’𝐮𝐧 𝐟𝐨𝐫𝐮𝐦 𝐦𝐨𝐧𝐝𝐢𝐚𝐥 𝐝𝐞 𝐫é𝐬𝐞𝐚𝐮𝐱 » à 𝐃𝐮𝐛𝐫𝐨𝐯𝐧𝐢𝐤, 𝐞𝐧 𝐂𝐫𝐨𝐚𝐭𝐢𝐞.

𝐌𝐨𝐧𝐬𝐢𝐞𝐮𝐫 𝐀𝐁𝐃𝐄𝐑𝐀𝐌𝐀𝐍𝐄 𝐁𝐀𝐑𝐊𝐀 𝐀𝐁𝐃𝐎𝐔𝐋𝐀𝐘𝐄 𝐃𝐎𝐍𝐈𝐍𝐆𝐀𝐑, 𝐥𝐞 𝐏𝐫𝐞𝐬𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐇𝐀𝐌𝐀 (𝐇𝐚𝐮𝐭𝐞 𝐀𝐮𝐭𝐨𝐫𝐢𝐭é 𝐝𝐞 𝐌é𝐝𝐢𝐚𝐬 𝐞𝐭 𝐀𝐮𝐝𝐢𝐨𝐯𝐢𝐬𝐮𝐞𝐥𝐬 𝐝𝐮...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *