TCHAD: la famille royale Abbasside du Dar Ouaddaï demande la réhabilitation du Sultan Mahamat Ourada II

Ecrit par admin

mai 5, 2023

A travers un point de presse animé ce vendredi 05 mai 2023 à la maison des médias, la famille royale Abbasside du Dar Ouaddaï mobilisée et demande la réhabilitation du Sultan Abbasside dans ses droits historiques.

M. Mahamat Saleh Adoum, l’un de la famille royale du Sultan Abbasside du Dar Ouaddaï dans sa déclaration, a rappelé que depuis la révocation par Décret N°0957/PR/MAT/2019 du 10 juillet 2019 du sultan Abbasside du Dar Ouaddaï Ouaddaï Mahamat Ourada ll et la nomination du Cherif Abdelhadi en violation des dispositions des articles 25, 26 et 27 de la loi Organique N°13/PR/2010, portant statut et attributions des autorités traditionnelles et Coutumières du Tchad.

« Nous, famille Royale Abbasside du Dar Ouaddaï, avons introduit plusieurs requêtes auprès des autorités administratives afin de nous rétablir dans nos droits. Aujourd’hui, à cette violation de la Loi Organique N°13, vient s’ajouter une autre violation celle des recommandations du Dialogue National Inclusif et Souverain (DNIS), censées régir la phase 2 de transition en ce qui concerne les Chefferies traditionnelles. Nous citons : dépolitiser les Chefferies traditionnelles et mettre fin à l’ingérence des politiques dans leur gestion, afin de préserver la neutralité de l’Etat en tant que garant des us et coutumes »  a-t-il déploré.

Selon lui, le Sultan Cherif Abdelhadi, n’est pas issu de leur lignée de princes ayants droits à la succession au trône du Sultanat Abbasside du Dar Ouaddaï. La Loi Organique N°13 a été promulguée en 2010 et depuis cette date dans tous les sultanats du Tchad, la succession au trône s’est toujours faite en respectant les dispositions de ces articles 25, 26 et 27. Pourquoi au Sultanat du Ouaddaï on nous impose un usurpateur, qui de part une politique d’exclusion, de marginalisation et de repli identitaire, prônée par lui et ses partisans sont entrain de dénaturer l’histoire. De surcroit, cela a engendré des conflits intercommunautaires qui ont entrainé des pertes en vies humaines et une déchirure s’est installée au sein des composantes constituantes de la province du Dar Ouaddaï, réputée pour bon vivre ensemble.

Cependant, la famille royale Abbasside du Dar Ouaddaï, estime que l’Etat, tout en étant neutre, impartial et garant du respect des lois, des us et coutumes, doit rendre justice conformément aux dispositions des articles 25, 26 et 27 et confirmer ainsi le suivi des recommandations du Dialogue national inclusif et souverain (DNIS).

Par ailleurs, la famille Royale Abbasside du Dar Ouaddaï, attire l’attention du Président de Transition, que la nomination de Mahamat Ourada ll au poste de conseiller n’exempte pas leurs réclamations pour le rétablir dans ses droits historiques a-t-il conclu historiques.

Achakir Abdelwakil

Vous pouvez aussi aimer …

𝐇𝐀𝐌𝐀 𝐃𝐔 𝐓𝐂𝐇𝐀𝐃 𝐩𝐚𝐫𝐭𝐢𝐜𝐢𝐩𝐞 𝐚𝐜𝐭𝐢𝐯𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 à 𝐥𝐚 𝐂𝐨𝐧𝐟é𝐫𝐞𝐧𝐜𝐞 𝐢𝐧𝐭𝐞𝐫𝐧𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐚𝐥𝐞 « L𝐚 𝐠𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐧𝐚𝐧𝐜𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐩𝐥𝐚𝐭𝐞𝐟𝐨𝐫𝐦𝐞𝐬 𝐧𝐮𝐦é𝐫𝐢𝐪𝐮𝐞 : é𝐥𝐚𝐛𝐨𝐫𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝’𝐮𝐧 𝐟𝐨𝐫𝐮𝐦 𝐦𝐨𝐧𝐝𝐢𝐚𝐥 𝐝𝐞 𝐫é𝐬𝐞𝐚𝐮𝐱 » à 𝐃𝐮𝐛𝐫𝐨𝐯𝐧𝐢𝐤, 𝐞𝐧 𝐂𝐫𝐨𝐚𝐭𝐢𝐞.

𝐇𝐀𝐌𝐀 𝐃𝐔 𝐓𝐂𝐇𝐀𝐃 𝐩𝐚𝐫𝐭𝐢𝐜𝐢𝐩𝐞 𝐚𝐜𝐭𝐢𝐯𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 à 𝐥𝐚 𝐂𝐨𝐧𝐟é𝐫𝐞𝐧𝐜𝐞 𝐢𝐧𝐭𝐞𝐫𝐧𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐚𝐥𝐞 « L𝐚 𝐠𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐧𝐚𝐧𝐜𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐩𝐥𝐚𝐭𝐞𝐟𝐨𝐫𝐦𝐞𝐬 𝐧𝐮𝐦é𝐫𝐢𝐪𝐮𝐞 : é𝐥𝐚𝐛𝐨𝐫𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝’𝐮𝐧 𝐟𝐨𝐫𝐮𝐦 𝐦𝐨𝐧𝐝𝐢𝐚𝐥 𝐝𝐞 𝐫é𝐬𝐞𝐚𝐮𝐱 » à 𝐃𝐮𝐛𝐫𝐨𝐯𝐧𝐢𝐤, 𝐞𝐧 𝐂𝐫𝐨𝐚𝐭𝐢𝐞.

𝐌𝐨𝐧𝐬𝐢𝐞𝐮𝐫 𝐀𝐁𝐃𝐄𝐑𝐀𝐌𝐀𝐍𝐄 𝐁𝐀𝐑𝐊𝐀 𝐀𝐁𝐃𝐎𝐔𝐋𝐀𝐘𝐄 𝐃𝐎𝐍𝐈𝐍𝐆𝐀𝐑, 𝐥𝐞 𝐏𝐫𝐞𝐬𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐇𝐀𝐌𝐀 (𝐇𝐚𝐮𝐭𝐞 𝐀𝐮𝐭𝐨𝐫𝐢𝐭é 𝐝𝐞 𝐌é𝐝𝐢𝐚𝐬 𝐞𝐭 𝐀𝐮𝐝𝐢𝐨𝐯𝐢𝐬𝐮𝐞𝐥𝐬 𝐝𝐮...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *